Forum BALUSTRAD

Espace d'échange et de discussion sur la musique vivante d'influences trad/folk, de bal et de concert
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Courneuve

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Courneuve   Dim 8 Jan - 18:15

La Courneuve :

Apperçu de ce qu'est une cité à la courneuve, on entre dans la salle après que le garde ai appuyé un bouton de l'interieur! Contraste avec un diato fou qui joue un air joyeux dans le hall et un africain qui dansouille dessus, sourire aux lèvres : c bon la planete 93 n'est pas devenue completement dingue!

Quelques marches et c'est la salle. Gradins, espace plutot réduit mais ça va, moquette par terre et couleurs sombres. Ambiance bizarre qui contraste avec les grdes salles à parquet..sceptissisme..

On pose nos manteaux devant la scène. Ils ont mis le chauffage les bougres!!!! Persuadés qu'on va y passer. Ca fait trop de choses à profit d'une grde chaleur et avec les groupes prévus, il va nous falloir au moins 5 t shirts.

Pevar Den arrive. On se lance. Et là j'apperçois plein de tetes connues Smile J'avais déjà croisé Xavier à l'entrée, je l'ai vu d'ailleurs s'essayer un peu à la danse, alors que celà donne-t-il?

En fait tous les parisiens fous de noz sont là, toute la clique et alors l'ambiance devient parfaite!

Ct trooop biiiiieeeeeeeeeeeen! quelques bémols qd il s'agissait de faire un plinn sur un sol feutré ou une polka kangourou car pas moyen de la glisser mais toujours bien accompagnée donc que du plaisir! Les loened nous ont achevés en enchainant plinn pourlet fisel mais nous étions portés, on aurait pu continuer jusqu'au ptit matin!!

Les trenk manquent de finesse, j'y suis plus sensible depuis que je fais des noz en bretagne assez souvent. Leur batterie trop forte et la guitarre avec 3 accords en boucle, cachent le violon qui s'evertue à se faire entendre dans le boucan..lpourtant ils sont bien mais faudrait qu'ils y travaillent un peu, rendre un peu de finesse quoi! Du coup on s'est tappé la galette pendant leur prestation et un roi à couronne menait les gavottes!

Donc dans une autre salle ca aurait été le pied du pied, mais on a bien riz et bien bien dansé!! rdv le 14 à argenteuril et le 21 à Rueil!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: La Courneuve, 7 janvier   Dim 8 Jan - 21:27

Auber Breizh a bien réussi l'organisation de sa fête. Il y avait plein de monde déjà vers 21h quand les mescladiens sont arrivés en ordre dispersé (au total, on était 6, peut-être 7). Il y avait aussi quelques sonneurs du bagad Paris et des habitués des bals de la mission bretonne, des quais de Seine et du pont des Arts.

Les hôtesses du vestiaire n'avaient plus de place sur les porte-cintres lourdement chargés de manteaux. Elles acceptaient cependant en dépôt les sacs, qu'elles posaient par terre.

Le centre culturel Jean Houdremont (du nom d'un ancien député_maire de La Courneuve) est un grand bâtiment magnifique et tout neuf, en pleine cité des 4000 réhabilitée, à la limite d'Aubervilliers, sur l'avenue qui part des 6 routes en direction du stade de France. Il est manifestement l'un des éléments qui contrbuent à changer l'image négative de cette cité et à faire parler d'elle en bien.

Telle n'était cependant pas la conversation de mon voisin - on était, parmi les spectateurs, assis sur les gradins qui permettaient d'observer le grand carré où évoluaient les danseurs. Ce monsieur est un employé municipal à la retraite. Au service de la voirie, il conduisait les voitures-balai. Il était un peu chez lui dans cette grande salle car autrefois il travaillait à la mettre en ordre après les fêtes et les spectacles et pour préparer les suivants.

La salle est un grand parallélipipède aux murs tendus de voiles noirs, un plafond abat-son et une très bonne acoustique. Elle est telle que le gestionnaire de la salle peut y aménager facilement plus ou moins de places assises pour les spectateurs et plus ou moins de place devant la scène, surélevée par rapport à l'aire d'évolution des danseurs. J'estime qu'on était 350 personnes hier, 300 sur la piste et 50 sur les gradins. Mais ça ne fait pas encore le compte ! On était peut-être bien 450 personnes, en tout. Car il avait aussi de l'animation sur le palier et dans l'escalier. Quand la fête battait son plein, les musiciens qui nous avaient accueilli dans le hall -- scie musicale et accordéon -- étaient montés.

Pour danser -- car je ne suis pas resté tout le temps à bavarder avec mon voisin --, on avait de la place assez, mais on était suffisamment nombreux pour ressentir qu'on était un élement ans un esemble. On était le juste nombre.

Il y avait de la place près de la scène et on pouvait tenir près des baffles sans douleur aux oreilles, il y avait un peu place pour se mettre debout le long du mur tout autour de la salle, plein d'espace libre de part et d'autre des gradins, en allant vers le palier où se trouvaient le vestiaire, "la banque" (échange d'argent contre des tickets", le stand de ventes de CD, le bar et l'accès aux toilettes. Sur ce palier jouaient d'autres musiciens, qui à l'accordéon diatonique, qui au bandonéon, d'Auber Breizh, et qui chantaient aussi. Le répertoire était traditionnel breton et parisien.

Mon voisin, lui, il avait habité la maison natale d'Edith Piaf (c'est dans le 20ème, au 74 rue de Belleville), et puis un cafetier d'Aubervilliers lui a proposé de garder sa maison de campagne des environs de Vannes. Ca lui plaisait bien ! Une maison toute meublée dans un grande propriété, bien au calme. Et l'été, il partait à la pêche en mer avec le propriétaire ou encore faire un tour sur la rivière en péniche, avec un copain, une péniche aménagée pour y donner des réceptions. Mais la ville manquait à sa femme. Ils sont rentrés, lui à regret.

Alors, il venait là comme au concert, pour écouter la musique bretonne qu'il aime bien, surtout "le biniou et la cornemuse".
Tous les deux, c'est Trenk qu'on a préféré (et puis leurs chemises à fleurs, les deux rouges, la bleurs, c'est bien gai).

La musique auvergnate, il aime bien aussi, car il a un frère en Auvergne, dont il a perdu la trace mais qu'il recherche. Le Puy-de-Dôme, cette montagne, c'est quelque chose pour lui. Et la vielle. Ah ! La vielle !

Je lui ai parlé des 3 arts. Il y ira y faire un tour c'est sûr !

Ah, mais vous dansez, qu'il me dit, et vous vous débrouillez pas mal ! Il était gentil. Une amie m'avait gentiment initié au cercle circassien façon jigue (merci à elle Razz . Kisses ! Je ne m'attendais pas à la rencontrer et elle non plus. On était trop content de se voir !).

Côté danses de couple, j'ai observé la valse écossaise et les scottishes, mais je ne me suis pas risqué à inviter quelqu'un car je serais trop souvent parti à contre-pied, mais je comence à comprendre le principe.

Par contre, je me suis risqué à m'intégrer souvent dans une chaîne, garçon en deux filles, pour des laridés, ronds de St-Vincent et autres et je crois que ça a été.

Un ami et collègue de travail d'Holyvier, nous a donné, à sa copine et à moi, une petite leçon de koast ar hoet : il a mis 5 ans à comprendre cette danse (cf. ce que Gwen nous disait l'autre jour à propos de sa difficulté --- mais à mon avis la 'danse fisell' est beau plus compliquée !) et ce garçon nous a bien montré au ralenti le mouvement de la jambe gauche qui croise et décroise devant la jambe droite (c'est-à-dire ce que je cherchais à comprendre juste avant Noël Very Happy ). Je vous passe le reste de ce que j'ai appris là.

Sur scène, il y avait 2 bons chanteurs, un garçon, un fille mais je n'ai pas compris le rapport qu'il y a entre "emmener un groupe de danseurs dans la danse" et "faire un voyage en TGV, avec les annonces de la compagnie des wagons-lits, qui invite à passer au bar où sont des boissons chades et fraîches". Pourquoi nous ont-ils parlé du TGV ??? Sans importance, cette question peut rester sans répose, je l'aurais vite oubliée.

Un petit moment sympa, c'était après le bal, entre 2 et 3h du matin - tout le monde était presque parti - à écouter l'orgue de Barbarie. Un petit orgue peut-être des années 1950 et bien entretenu, couplé à un haut parleur, actionné par un brun moustachu d'Auber Breizh, jovial et bon vivant, heureux tout plein. Une jeune fille (qui tout à l'heure jouait du diatonique) l'enregistrait. Un jeune homme est passé, curieux, et s'est essayé à un accompagnement discret à la grosse caisse qui était restée là.
L'homme fait faire ses cartons dans le 20ème, chez un spécialiste. Autrefois, tout était calculé à la main, on utilisait un grille pour tracer le carton -- vous savez la bande de carton fort pliée en accordéon sur laquelle est programmée la mélodie d'un morceau de musique que joue l'instrument -- on évidait le carton au cutter. Maintenant, la musique et l'arrangement sont écrites sur un ordinateur et c'est lui qui calcule le plan de la découpe et celle -ci est réalisée par une machine automatique.

Les possibilités de ce petit orgue de Barbarie m'ont scié. Car dans un répertoire étendu, allant de Belle qui tient ma vie à un standard du rock, en passant par tout ce s'attend à entendre d'un orgue de Barbarie, alors même que le joyeux moustachu me disait, c'est la bande qui fait tout, des variations dans l'exécution de la musique qui montraient que l'ensemble concepteur de la bande + fabricant de l'orgue + instrumentiste font vraiment de l'interprétation. Alors qu'on s'attendrait à quelque chose sans âme, puisque mécanique...

Au total, une bonne soirée, avec, last but not least, le plaisir de saluer les camarades et notamment ce ce forum. farao
Revenir en haut Aller en bas
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Courneuve   Lun 9 Jan - 3:30

Comme ça les rares qui passeront lire nos messages auront la vision interne du fest noz et la vision externe..... Rolling Eyes

Les chanteurs font partie de l'EXTREMEMENT bon groupe Loened Fall, ce sont meme eux qui portent le groupe. Ils viennent du Trégor, de vers Lannion, d'où le TGV. Souvent ils annoncent leurs danses avec une ptite blague avec anecdotes qu'eux seul comprennent. Là il devait y avoir un rapprochement avec leur voyage en train comme quoi une ptite danse ferait autant de bien qu'une boisson pdt le trajet.

Si entre Pevar Den, Loened fall et Trenk tu as préféré les Trenk, j'aimerais bien savoir pourquoi! Toi qui parle sans cesse de travail pour rendre les mélodies subtiles etc les chemises à fleurs en ont encore pas mal je pense par rapport aux deux autres groupes!

Je sais pas pourquoi je les descends autant mais ca m'a tellement frappé à La Courneuve. On sort la grosse caisse et on fait du bruit. Avant j'étais fan, je les défendais qd on me disait que Trenk ct bof et samedi je me suis rendue à l'évidence.

Qu'as tu pensé des deux autres groupes? T'es-tu laissé emporté par le son pour que tes jambes fassent le bon travail? L'appel du son est tellement puissant que j'en arrive à ne plus pouvoir discuter plus de 2 minutes avec quelqu'un..qd on est novice on a au moins ce privilège, celui de voir ce qu'il y a d'autre que la danse dans un fest noz!!! rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Les 2 visions.   Lun 9 Jan - 4:57

Perception interne, vision externe. Oui, tu as raison.

Tout à l'heure, j'ai indiqué ce qui m'avait le plus frappé, les points positifs en saillie.

Trenk, d'abord, c'était la couleur. Ensuite un son puissant, que j'ai d'abord trouvé un peu trop fort, mais je m'y suis vite fait, mais surtout un son coloré. De la bonne humeur, de la joie de vivre, du dynamisme.

Les deux autres groupes et les sonneurs, on ne savait pas leur noms, ils ne se sont pas présentés au public (ou alors à un moment où je n'étais pas dans la salle). C'étaient pour moi de bons groupes mais sans plus. En dépit de leur réputation. D'ailleurs, je n'ai même pas reconnu les Loened Fall que j'avais pourtant déjà entendu à Cachan mais qui ne m'avaient pas fait forte impression. La pochette de leur CD, oui, quand je l'ai vue je m'en suis souvenue. Par contre, ce sont les deux chanteurs qui ont retenu mon attention. Et je trouve qu'ils sont forts. Pourquoi ? Ils sont forts parce qu'ils arrivent à faire en sorte que le bal à la voix soit intéressant, alors que souvent je le trouve ennuyeux. Ils sont forts parce qu'ils ont une vraie présence scénique. Elle me restera, cette image qu'ils sont toujours collés debout l'un à l'autre et qu'ils chantent dans le même micro. (Tour à tour ; ils n'ont pas fait de kan ha diskan samedi, ou alors je n'ai pas entendu - je dis ça pour ceux qui ne les connaissent pas et ceux qui n'étaient pas là).

Sinon, évidemment j'ai un peu observé la tenue de flûte du flûtiste de Pevar Denn, très honnête flûtiste (tu me demandes mon avis) et je trouve que son dialogue avec le fiddle était bien.

Evidemment, quand je dansais, j'étais dans la chaîne et dans le mouvement et alors je ne prêtais pas attention aux musiciens.
Je vivais la musique, je n'étais pas observateur de celle-ci.

Bises.
Revenir en haut Aller en bas
Roisinn

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Courneuve   Mar 10 Jan - 21:01

Ils font pas toujours de kan ha diskan, les Loened Fall ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Courneuve   Mer 11 Jan - 18:16

bin...si.... confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Loened Fall et le kan han diskan   Jeu 12 Jan - 0:07

C'est trop bien fait, alors.

Je m'explique : le recouvrement d'un voix par l'autre (le tuilage du kan ha diskan), ils le font bien ou ils le font discrètement, parce que je ne l'ai pas remarqué (ou alors c'est que j'entends moins bien qu'avant -- c''est possible aussi).

Mon souvenir de kan han diskan, c'était dans un bout de bal à la voix où les 2 chanteurs étient plutôt lourds : l'un disait
la, la, la, la, la, lé,
la, la, lé, loooooo

et à la moitié de ce "lo" long et tenu, isotonique,
l'autre reprenait de même :
la, la, la, la, la, lé,
la, la, lé, loooooo

et ainsi de suite.

Un peu monotone !

Les 2 compères de Loened Fall, j'avais l'impression qu'ils chantaient tour à tour. Je n'ai pas entendu l'un commencer sa phrase alors que l'autre n'avait pas fini. Je n'ai pas entendu de chose aussi lourde qu'avec mes deux chanteurs de l'autre fois.

Quoi qu'il en soit, et là, je suis certain, il n'y avait pas de blanc (pas de silence) entre les 2 voix, celle de l'homme et celle de la femme, quand ils chantaient à leur tour. Donc en toute logique, l'un devait chanter une note tenue de fin de phrase quand l'autre commençait la sienne.

Idea Vous connaîtriez un petit bout de fichier son de leurs chansons, disponible sur internet, qu'on entende comme ils font ?
Revenir en haut Aller en bas
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Courneuve   Jeu 12 Jan - 18:23

J'ai que leur méga génialissime pourlet..Et ils chantent bien en tuilage. C le dernier mot qui est repris pour laisser l'autre continuer..

Ils sont rondés les Loened, ils sont très bons!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Cornouailles 2001   Ven 13 Jan - 2:15

Oui.

Quelques souvenirs sonores et vidéos des Loened Fall au festival des Cornouailles en juillet 2001, ici (et sur la même page, il ya des extraits de Skolvan --- ça, c'est des que j'aime bien ! Razz ) :

http://www.festival-cornouaille.com/2001/direct/samedi21/festnoz.html

C'est quoi, un pourlet ?
Revenir en haut Aller en bas
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Courneuve   Ven 13 Jan - 18:57

Gavotte pourlet! Une pourlet !

C une gavotte plutot rapide qui se danse en rond normalement et pendant laquelle les gars font des bonds. Ils s'accrochent à leur partenaire de droite et se propulsent pour faire claquer leurs pieds dans l'air (dans l'absolu!). Sinon le pas c'est comme une gavotte avec un tourné vers la droite au milieu. Le mieux c de connaitre ses partenaires de danse pour avoir un centre de gravité tel que le cercle tourne tourne et que les gars aient assez de force pour s'élancer. Le encore mieux c'est d'etre 6 dans la ronde pour que le cercle soit à vitesse réguliere et qu'on aie l'impression de voler. En gros tout tient sur les filles Razz qui non seulement participent à la vitesse du cercle, mais aussi soutiennent leurs cavaliers, qui eux s'occupent du concours de bonds, à celui qui ira le plus haut, cette longue phrase prend fin ici!

Et donc les Loened qui sont rodés et non rondés comme j'ai marqué ailleurs Embarassed ont une superbe pourlet qui plait bcpbcp aux danseurs. drunken

Qt aux skolvan je les aime bcp aussi! Ils ont des airs de scottish connus et très chouettes et c'est une valeur sure en fest noz!
LEs groupes qui viennent à cachan sont aussi terribles!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courneuve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courneuve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée mondiale des Rroms le 12 avril à la Courneuve
» Paris La Courneuve 1985
» Journée mondiale du tricot
» THE WHO
» FETE DE L'HUMA - La Courneuve - du 14 au 16 septembre - avec Bénabar le 15/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BALUSTRAD :: ECOUTER, JOUER, DANSER... :: Compte-rendus-
Sauter vers: