Forum BALUSTRAD

Espace d'échange et de discussion sur la musique vivante d'influences trad/folk, de bal et de concert
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tremblay, 25 mars

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tremblay, 25 mars   Mar 28 Mar - 1:51

Commencé par un Kas a barh, joué par un bombarde, un accordéon diatonique et une harpe celtique, le fest-noz de Tremblay a réuni plus de 80 personnes, des connaisseurs car il y avait souvent 50 personnes sur la piste de la salle festive et que les danses étaient pour ainsi dire toutes différentes.

J'étais KO et j'ai noté les noms des 30 premières, observant les danseurs ; 2 seulement ont été des bis à la demande du public, mais toutes les autres étaient différentes. J'ai ainsi découvert qu'une gavotte d'un endroit peut ne pas ressembler du tout à une gavotte d'un autre endroit. L'une, ce n'est qu'une chaîne de piétinements ; dans l'autre on a un pointé du pied droit jambe tendu, vers le centre du cercle.

La piste de danse ne désemplissait jamais. Cependant des crêpes et du cidre se consommaient aux inter-danses, aux changements de musiciens.

Une organisatrice du grand fest-noz qu'on a eu en janvier (ou bien c'était en février ?) à La Courneuve et qui organise un grand fest-deizh qui se donnera à Aubervilliers en juin, me faisiait part de son impression sur les musiciens : de bons groupes, sans prétention, et bien carrés quant à la régularité de leurs tempi.

Pendant qu'on parlait, les danses continuaient, et c'étaient d'autres airs encore, d'autres chorégraphies. Nous admirions cette variété.

Une jeune femme nommée Isabelle fit au diato avec les 2 sonneurs sa première prestation en fest-noz, sans faute aucune et tout à fait à l'aise. Bravo, l'Isabelle !

Mais je décernerais volontiers une palme du kan an diskan à messieurs Rouaud et Nicolas, les 2 chanteurs, pour "Vive la tabatière !" & pour leur humour : "Y 'a du chicungugna... dans ma forêt d'en haut !... Y 'a du chicungugna... dans ma forêt d'en bas !... Deux ou trois Clemenceau... dans ma rade d'en haut !... Deux ou trois Clemenceau... dans ma rade d'en bas !... Et y'a plus rien... dans mon étable d'en haut !... Et y'a plus rien... dans mon étable d'en bas !... Sad " Wink Ils sont animateurs d'une émission sur Radio-Pays.

Bref, l'édition 2006 du fest-noz de Tremblay, c'était une bonne soirée. Je pense que tous ceux qui y qui sont venus qu'ils soient de Tremblay, d'Aulnay-sous-Bois ou d'Aubervilliers, en garderont un bon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le fest-noz du 25 mars 2006 à Tremblay   Mer 5 Avr - 8:39

Le fest-noz du 25 mars 2006 à Tremblay
Bonjour Gwen, comme promis voici mes notes mises au propre

MUSICIENS – 1er groupe

ouverture de bal :

01 – KAS A BARH
(air : ressemble à un bout de « Normande, allemande »,
chanson de marins de « Marée de paradis »)


puis :

02 – SCOTTISH
(air : « par ma foi je donnerais bien 100 sous, la, la,la…., pour coucher avec vous » ;
c’est une chanson de marins interprétée par « Marée de paradis »)

03 – SUITE DE LOUDEAC

04 – AVANT-DEUX DE TRAVERS
C’est un quadrille

05 – ?
C’était une promenade deux par deux
De temps en temps, madame venait passer sous un bras tendu de monsieur.



CHANTEURS

06 – GAVOTTE
C’est une danse en chaîne avec piétinements. La chaîne forme un rond ouvert. Les danseurs sont bras dessus, bras dessous. Ils sont tous tournés vers le centre du rond. Ils progressent vers leur gauche toujours en regardant le centre du rond.

07 – ?

08 – ?
On dirait qu’on recommençait la suite des danses 6 et 7, mais non car le début de la 8 était plus rapide que la 6 et puis il y avait un balancement des bras d’arrière en avant pendant le piétinement, qui n’existait pas dans la gavotte n° 6. Peut-être que les danses n° 6, 7 et 8 formaient ue suite de gavottes.

09 – VIVE LA PIPE, VIVE LE TABAC, VIVE LA TABATIERE !
Chanson pleine d’humour et le type même de l’interprétation en kan an diskan.

10 – GAVOTTE DU BAS-LEON

11 – PASSEPIED (pachpi)
[ici le ch est en milieu de mot ; il se prononce comme dans « hache »]
Danse en rond, avec des croisés de pied devant soi au refrain



MUSICIENS – 2ème groupe

12 – AN DRO
Le rythme est le même qu celui du kas a barh

13 – HANTER DRO

14 – LARIDÉ 8 temps

15 – MAZURKA
(air : celui d’un paillarde de colonies de vacances ! « Chauffeur, arrêtez, chauffeur, j’ai les poils du cul pris dans la portière ! Chauffeur, arrêtez, chauffeur, j’ai les poils du cul qui vont s’arracher ! » ; ce même air, les chanteurs --- animateurs d’une émission de Radio-Pays ---m’ont témoigné l’avoir entendu dans des fêtes de rue au Mexique).

16 – ROND DE SAINT-VINCENT
Les mouvements de bras, c’est :
deux fois en avant, puis deux fois de haut en bas
(mais on ne part jamais les mains plus hautes que les épaules)

17 – MARAÎCHINE

18 – ?

19 – GAVOTTE DE PLOUGASTEL

20 – AVANT-DEUX DE LA MAIZIÈRE ( ?)
Rien à voir avec l’avant-deux de travers. Ressemble à une bourrée (plus exactement : ressemble à la danse du Centre-France qu’Elvire m’avait apprise sur le pont des Arts).

Homme et femmes forment des quadrettes (des groupes de 4 personnes : 2 hommes et 2 femmes). Au départ, hommes et femmes se placent l’un derrière l’autre sur 2 lignes dans la longueur du parquet (je rappelle que notre parquet est rectangulaire). Pour moi, l’observateur, les hommes sont sur la ligne du fond et les femmes sur la ligne qui est devant moi. Il y a 1,50 m entre les 2 lignes. Si j’oriente cette ligne de droite à gauche, je peux partager chaque quadrette en deux demi-quadrettes, une ½-quadrette AV à gauche, et une ½-quadrette AR à droite. Dans chaque quadrette, les deux ½-quadrettes vont permuter et repermuter au cours de la danse. Cependant chaque homme danse toujours avec son même vis-à-vis femme.


21 – DANSE KEFF
Essoufflante !

22 – « Sur l’pont de Versailles »

Il est 23h25 ; déjà 2h de musique & de danse,
le rendez-vous pour ce fest-noz ayant été fixé à 21h, mais les premiers musiciens n’ayant commencé à jouer que vers 21h20, afin de laisser aux retardataires le temps d’arriver et au bar de commencer à fonctionner…


SONNEURS
1 bombarde + 1 biniou koz
[je crois bien qu’il ne faut pas prononcer le z et prononcer KO,
ce qui permetrait de bien faire comprendre que ça veut dire « court »]

23 – LARIDÉ DE LOC-MARIA-KER
ronde
1,2 ; 1,2 : le pied D. pointe 2 x en AV.
puis
1, 2, 3, 4 : marché vers la G., départ PD croisé AR (derrière PG)

24 – SUITE DE GAVOTTES

25 – SUITE DE LAVEN
Elle commence par un quadrille

26 – GAVOTTE
Une gavotte, encore ! Rythme idem à celui du passepied.
Pour celle-ci les danseurs sont sur deux files. Ces deux files tournent autour du parquet dans le sens des aiguilles d’une montre. Les hommes sont à l’extérieur, les femmes à l’intérieur.


1 accordéon diatonique a rejoint les sonneurs
==> avec 1 bombarde + 1 diato, voici....

27 – LÉ KÉROUZÉ
(ou les Kérouzés ? ou un lai kérouzé ?)
C’est un vrai quadrille.



MUSICIENS – 1er groupe
Il est minuit 5 quand les musiciens du début reviennent sur le podium.

28 – ?
C’est un autre quadrille

29 –ROND DE PLANTEL (?)
En tous cas, une danse de l’est de la Bretagne, m’a dit l’un des sonneurs.
(air = comme « les forges de Paimpont »)

30 – VALSE LENTE
Je compte 26 couples sur la piste (= 52 personnes) + les 4 musiciens sur la scène
+ 20 spectateurs + 7 organisateurs, techniciens sons et vendeurs au bar boisson et au bar sandwiches, crêpes et gâteaux ; au total, donc plus de 80 personnes

31 – ROND D’ANDRÉSAIN ( ?)


32 – MAZURKA


33 – KAS A BARH
Reprise de celle du début, à la demande du public.
Les 2 files d’hommes et de femmes tournent autoour du parquet dans le sens des aiguilles d’une montre. Les hoommes sot à l’extérieur et les femmes à l’intérieur.
De l’air de Marée de paradis « Flamande, allemande », il n’y a qu’un petit bout (quand ils chantent « Vive la danse des Flamands » qui est dans ce kas-a-barh.


34 – ROND DE SAINT-VINCENT
Une autre reprise à la demande du public.


35 – CLAM



CHANTEURS
Comme je me mets à bavarder avec une organisatrice du fest-noz de la Courneuve de cet hiver, et du fest-deizh d’Aubervilliers en juin prochain, je cesse de prendre des notes.

Je remarque quand même que sur « Maluron, lurette ; ma luron, luré… » que Deskomp chante en hanter-dro, les danseurs dansent en ronde comme ceci : un sur deux avance vers le centre du cercle en frappant dans ses mains, puis revient à sa place. Un peu comme dans le cercle circassien. Autres paroles de circonstance pour ce bal à la voix : « j’ai deux ou trois Clemenceau dans ma rade en haut !… J’ai deux ou trois Clemenceau dans ma rade en bas !… Des chicungugnas dans ma forêt en haut… dans ma forêt en bas… Je n’ai plus rien dans mon étable en haut…, dans mon étable en bas !… »


MUSICIENS 2ème groupe
Pendant qu’on finit de bavarder, les musiciens jouent
- un PLINN
- un KOST AR C’HOED


1 h 15 : je rentre à la maison mais je sais que la fin du fest-noz était programmée pour 2 h du matin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tremblay, 25 mars
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faust -Fénelon - Garnier - mars 2010
» tremplin rock'a'guda (demo avt 15 dec et finale 19 mars)
» Londres - Top Of The Pops pour la BBC : 30 mars 1967
» [Recherche] Covoiturage pour aller à Nantes de Saint Brieuc - 20 mars
» [Samedi 19 mars 2011] Himinbjorg+Nydvind+guests à L'Espace.B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BALUSTRAD :: ECOUTER, JOUER, DANSER... :: Compte-rendus-
Sauter vers: