Forum BALUSTRAD

Espace d'échange et de discussion sur la musique vivante d'influences trad/folk, de bal et de concert
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Kas a barh

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kas a barh   Mar 4 Avr - 16:42

Comme j'ai appris que le " 'ch " breton en fin de mot se prononce comme le "ch " allemand de fin de mot (comme par exemple dans dans Buch, (le) livre), j'ai envie d'écrire le nom de la danse comme je l'ai entendu, à savoir, phonétiquement : KAZABA'CH. Cependant, j'écrirai ce nom comme le fait Deskomp : kas a barh.
(Deskomp interprète un kas a barh sur son 1er CD (plage n° 2) et sur son 2ème CD (plage n° 17)).

Voici une description de cette danse telle que je l'ai vue à l'ouverture du fest-noz de Tremblay, le 25 mars dernier. C'est pour l'info. de ceux qui ne la connaissent pas encore.

Que ceux qui la connaissent et trouveraient des erreurs dans ma description n'hésitent pas à les signaler : j'ai écrit ça à partir de quelques notes prises sur le vif, de mes souvenirs et j'ai essayé de reconstituer le tout mais j'aurais pu me tromper à mon insu !


Kas a barh

2 files de danseurs ; les hommes (H.) sur une file ; les femmes (F.) sur l’autre file.

On tourne autour du parquet de danse (à Tremblay, c’est un rectangle)
dans le sens des aiguilles d’une montre. Les H. sont à l’intérieur, les F. à l’extérieur.

Chaque F. donne sa main gauche (G.) à l’H. de l’autre file sur la même rangée qu’elle et qui donc lui donne sa main droite (D.)

La séquence de la danse comporte 4 figures.

Figures 1 et 2 :
Promenade.
On marche :

-- pour les H.:

- figure 1
départ pieds joints, passer poids du corps sur la jambe G., puis faire un grand pas en avant, du pied D, suivi d’un pas en avant du pied G. de sorte qu’il dépasse un petit peu le pied D., par rapport à la direction générale de progression, puis d’un petit pas du pied D de façon à terminer la figure de nouveau pieds joints, mais le poids du corps est sur la jambe D. ;

- figure 2
Si on note « 1 ; 1, 2 --- (D.) » la figure 1, la figure 2 se note « 1 ; 1, 2 --- (G.) ».


-- pour les F.:
- pour les femmes, les figures 1 et 2 sont symétriques de celles des hommes (l'axe de symétrie étant l’axe qui sépare les 2 files et est parallèle à chacune d'entre elles ; c'est aussi l'axe de progression de la marche).


Figures 3 et 4 :
Sur place.
¼ tour arrière (AR) pour venir en vis à vis, puis retour à sa place par ¼ tour avant (AV).

- figure 3

- pour les H.:
H. a fini la figure 2 en appui sur le pied G. ; il a donc le pied D. libre ; il fait ¼ de tour AR D., pose le pied D (temps 1), puis fait un piétiné sur place (G., D. ; temps 1 & 2 suivant). Il finit donc cette figure en appui sur le pied D. et le pied G est libre.

- pour les F. :
¼ de tour AR. G, symétrique du ¼ de tour des H.
H. et F. ne se lâchent pas la main ; à la fin de la figure ils se font vis-à-vis de part et d’autre de l’axe médian des deux files ; un petit sourire, un petit salut en ployant un peu les genoux peut marquer la fin de la figure.


- figure 4
Chacun revient à sa place

- pour les H.:
¼ tour AV G., départ pied G.,celui-ci étant libre, puis piétiné D., G. ; ce qui fait que H. termine en appui sur pied G. et que le pied D. est libre pour le départ de la figure suivante qui est la même que la figure 1.

- pour les F.:
¼ tour AV D., départ pied D., puis piétiné, G., D. ; ce qui fait que F. termine en appui sur pied D. et que le pied G. est libre pour le départ de la figure suivante qui est la même que la figure 1.
Revenir en haut Aller en bas
Lanost

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Nancy(Lorraine)
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Kas a barh   Ven 19 Mai - 11:37

ouep c'est sa.

mais je me permet de dire un truc qui va peut etre me faché avec les bretons, car c'est déja arrivé.
La danse c'est pas de reproduire au pas exact ce qu'il faut faire moi quand je danse on demmarre par la base et apres on tente des variation par exemple quand je mene un Andro je m'amuse avec toutes ma chaine a faire des vis à vis entre personne je regarde ma partenaire de droite puis au retour je regarde a gauche ma partenaire elle regarde en avançant à gauche et en reculant à droite, bien exécuter par tous c'est joli mais un jour des breton m'ont quasi insulter en disant que ce n'etai pas du tout un andro mais de la merde.

pareil sur le Kas a barh pendant la figure 3et quatre je fais figure trois normal et au retour tu fais tourner ta cavaliére donc pendant la figure 4. Maintenant si je fais sa, c'est surtout que de faire la même chose tout le temps sa en devient navrant et trop monotone.
Je ne dit pas révolutionné la danse mais juste l'agrémenter de petit plus des variations voila tout. J part du principe que la danse et une forme de communication, et comme dans tout language une langue qui n'évolue pas devient une langue morte, et comme toutes langue morte elle sont de moins en moins parler sauf par les expert linguiste qui ont peu d'éléve alors qui si tu la parle et la fais evoluer tout en gardant le caractére du pays c'est beaucoup mieux voila tout.

désolé si je choque des gens mais c'est ma conception de la danse de toutes les danses le breton j'adore et je n'entend le dénaturé ni le revolutionner mais je veut juste m'eclater à danser, et pour moi c'est le meilleur moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://compagnonsdevalerien.over-blog.com
Eric d'Astragale
Admin
avatar

Nombre de messages : 189
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Kas a barh   Ven 19 Mai - 15:09

Bien dit! Tes propos sont applicables à la musique et évidemment ils ne me choquent pas car en tant que musicien, j'essaye, avec les groupes dans lesquels je joue, de faire en sorte que la musique de bals, tout en étant respectueuse de la métrique des pas de danse spécifiques, ne reste pas figée dans une tradition immobile et hermétique à tout changement.
Ainsi, le fait de jouer des "compos" écrites pour telle ou telle danse générique permet d'emprunter un swing ou une harmonie, enfin une esthétique générale à d'autres domaines musicaux et traditions que ceux pour lesquels cette danse se destine originellement.
C'est dans ce sens, que je trouve que la devise de l'excellent groupe DJAL résume bien ces propos : "Un trait d'union entre danseurs et mélomanes" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://balustrad.free.fr
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Kas a barh   Ven 19 Mai - 15:32

Et oui!!! la danse ce n'est pas des mathématique a+b=c...Dans le principe Xavier c'est sans doute ça le kaz ha bar mais il faut préciser que la femme fait un 8 avant et un 8 arriere. Et surtout il n'y a pas de regle. Il faut se laisser aller et ne pas rendre la danse bretonne hypra stricte. J'adore varier sur cette danse qui comme le dit Lanost est plutot monotone et je fais aussi le tourné qu'il indique ou des courses poursuites entre couples ou des ponts et tout le monde passe en dessous..

Pour l'an dro j'aime me sentir en communion avec la musique et une danse simple comme celle-là le permet avec d'autant plus de facilité. j'aime donc suivre les accentuations des musiciens par un mouvement de bras plus ou moins amplifié ou de la tete sur DPG ou PLANTEC mais pas trop partir en vrille car à ce moment là je ne me sens plus trop en communion avec les musiciens.

Ceux qui quittent les files ou critiquent sont des puristes..ou alors ca les gene vraiment mais dans ce cas là il faut expliquer gentiement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: de la technique à la liberté   Sam 20 Mai - 2:04

Cool A me relire, je me dis : ouh ! là, là...
Comme j'aimerais mieux une vidéo au ralenti ! J'aurais plus d'infos en me cassant moins la tete !

Bon, comme je disais, le descriptif que j'ai fait du Kas a barh, c'est la mise au propre de notes que j'ai prises en tant qu'observateur.

Inconvénient : on ne peut livrer que l'essentiel & seul un connaisseur peut trouver entre les lignes l'esprit de la danse à partir duquel il pourra effectuer ses propres variations.

Si on maîtrise assez la chose et qu'on la possède, alors on se sent capable de variations et c'est un bon signe car ça veut dire qu'on commence à assimiler la chose. La réaction négative de l'entrourage, à mon avis, c'est une invitation à passer au niveau supérieur : apprendre à savoir s'autoriser ou non telle ou telle variation, c'est apprendre un contexte culturel.

Je ne sais pas si c'est possible à quelqu'un qui n'est pas de la région concernée, qui n'a pas baigné là-dedans depuis tout petit.
Peut-ête mais alors c'est sûrment très long et il y faut beaucoup d'humilité et de patience (et je crois qu'en musique, c'est pareil, si on considère le musicien face au caractère d'un morceau écrit et à la recherche de l'interprétation de celui-ci).

Je ne me répèterai jamais asse, c'est la maîtrise technique technique qui permet la liberté. Mais pas eulement.

Gwenola, Gwen et Roisinn, qu'en pensez-vous (pour la danse) ?
Renard-aux-grands-yeux, Erik qu'en pensez-vous (pour la musique) ?
Revenir en haut Aller en bas
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Kas a barh   Sam 20 Mai - 3:28

je sais pas si c parce qu'il est tard mais je vais attendre des réponses avant de me prononcer...j'ai l'impression de ne rien comprendre...la maitrise technique permet la liberté. Je pense qu'il faut connaitre la base de la danse avant d'en faire les variations..ca me parait évident! une fois la base acquise tu prend confiance en toi et tu te lances dans les variations qui peuvent etre celles apprises de quelqu'un ou celles qui te viennent à l'esprit. Pour ca il faut avoir l'oreille auditive et le sens du rythme afin de ne pas perdre la communion avec la musique.

Pour la musique ma foi, il faut maitriser son instrument mais tu vois bien que renard qui vient du monde classique improvise bien sur du folk! Il n'a pas baigné petit dans tel ou tel milieu trad (renard tu me dis si je me plante) mais peut tout à faire jouer avec des folkeux. De la meme façon je viens du classique mais j'ai baigné dans le trad breton et celte. Je pense que plutot que la technique qui est indispensable, c'est l'oreille qui compte le plus pour passer de la bourrée auvergnate au cost ar c'houat!

Si dans une danse collective on te fais comprendre qu'il y a un soucis c'est que tu n'es pas au point et que ca gene pour l'osmose de la danse, ou bien c'est que tu danses d'une maniere trop différente. Dans le milieu breton qui est qd meme assez puriste, il faut savoir se mettre entre personnes d'une meme façon de danser pour ne pas gener..par exemple les jeunes fous entre eux au milieu et les gens plus agés ou plus tradistes ou plus fatigués autour. Ce sont des codes à respecter. Il est souvent difficile d'entrer dans une file ne sachant pas danser convenablement, vu que la danse bretonne repose sur l'osmose de la ronde et l'interiorisation de la danse...d'où l'utilité de la technique et la souplesse que tu dois avoir! Il suffit de connaitre celà et d'en prendre compte..tu n'es pas obligé pour celà d'etre né en bretagne ou d'avoir baigné dans les noz!

Mais je ne trouve pas cette mentalité dans le folk où là il est plus facile de rentrer dans le tas et d'apprendre en quelques jours, meme sans technique préalable tu peux facilement danser une bourrée 2 temps sur le pouce. Pour la valse il faut trouver une cavaliere qui soit d'accord pour t'apprendre, te mener au début et te faire sentir le truc...donc pas celles dont le prénom commence par G.. rabbit

alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renardauxgrandsyeux

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : canal de l'Ourcq
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: Kas a barh   Sam 20 Mai - 14:14

Tiens,on cause de moi!

Pour info: Je viens du classique, mais aussi du baroque, que j'ai pratiqué quelques années (1993-1999), et ou une grande partie du repertoire est constituée de danses (sarabande, gigue, bourrée, menuet, courante, allemande, gavotte -attention aux faux-amis! un nom qui ressemble ne signifie pas que la danse ressemble!-).
L'ornementation faisait partie de mon quotidien, j'ai pris quelques cours de danse baroque aussi, à l'époque...

Renard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celibidache.fr
Gwenouille



Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Kas a barh   Sam 20 Mai - 14:54

mais donc dis nous ton avis sur ce que dis xavier....enfin si tu arrives à décripter le message qu'il a voulu passer... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 100%   Sam 27 Mai - 13:18

Embarassed pardon pour les fautes de frappe de mon message de l'autre jour qui le cryptent.
Nonobstant, Gwen a très bien explicité et complété ce à quoi je pensais en l'écrivant.
Je suis à 100% d'accord avec elle. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kas a barh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kas a barh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BALUSTRAD :: PAR ICI LES DANSEURS! :: Les danses collectives-
Sauter vers: